L’œil du dieu serpent

160544134-352-k682082J’ai déjà parlé dans un message précédent de Lynkha3. Elle venait de publier sur Wattpad un roman fantastique : « Le crépuscule des veilleurs ». Son deuxième roman est également disponible sur Wattpad. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il est à la hauteur du premier.

« L’œil du dieu Serpent » se déroule dans les Caraïbes, pendant l’âge d’or de la piraterie, vers la fin de la carrière du tristement célèbre Henry Morgan. Quelques années avant l’histoire, des conquistadors dévastent la dernière ville Maya encore en activité et pillent ces trésors. Au moment du récit, le dieu serpent des Mayas a décidé de se venger en détruisant. Pour le calmer, il faut lui rendre ce qui lui a été volé. Et ce n’est pas facile.

Les personnages.

Ici, il n’y pas vraiment de héros, mais plutôt un ensemble de personnages majeurs qui vont vivre leur vie avant de se retrouver pour le final. Quatre d’entre eux cependant ont une importance primordiale puisque c’est à travers leurs yeux que l’histoire est racontée.
Antiope : c’est la capitaine de l’Espérance, un navire de flibustier qui opère dans les Caraïbes. Une belle femme au passé trouble douée d’une aptitude certaine à survivre envers et contre tout. Elle déteste Henry Morgan. Fidèle, elle est prête à tout risquer pour ceux qu’elle aime.
Sèwanou : c’est un esclave marron également, chaman de son état. Son but est de récupérer sa femme et son fils toujours détenus chez son maître.
Louise : jeune femme noble, fille d’un archéologue au service de Louis XIV. Elle sera bien malgré elle entraînée dans des aventures. Séparée de son père, elle n’aura de cesse de le retrouver.
Choco : Capitaine de « La main noire ». Il est le fils du roi des cimarrons et le père de Thiamé. C’est un houngan, un sorcier vaudou capable de parler aux loas (les grands esprits vaudous), mais d’ascendance maya il sait aussi prier leurs dieux.

Cependant, ils côtoient bien d’autres personnages importants qui donnent toute sa richesse à ce roman, comme Thiamé, la fille de Choco et dernière prêtresse maya encore en vie ; Henry Morgan, pirate célèbre ayant écumé les Caraïbes avant de leur donner la chasse ; williams le second d’Antiope et frère d’Isabel ; Isabel la mère de Thiamé, ainsi que Jankebey et Har le rouge les deux compagnons de toujours d’Antiope. Il y a plus toutefois, ce sont les dieux qui participent à l’action au côté des humains. Dieux vaudous, dieux mayas et esprits chamaniques africains. Certains, comme Baron Samedi et Erzulie sont des héros à part entière. Le pauvre dieu des chrétiens est bien à la peine en ses lieux. Même ses croyants préfèrent s’adresser aux autres dieux plutôt qu’à lui, c’est dire.

 

L’histoire.

Elle se déroule dans les Caraïbes, principalement entre la Jamaïque, Cuba et Saint-Domingue, mais aussi en d’autres endroits. On visite au fil de l’histoire les hauts lieux de la colonisation de cette époque : Port-Royal, Petit Goave, la Navasse, La Vera-Cruz. Les événements s’appuient sur des faits historiques authentiques (comme le pillage de La Vera-Cruz) en les adaptant aux besoins du scénario. On découvrira les premiers établissements en Amériques, les lieux de commerce, des plantations, les rites vaudous et naturellement les bateaux, omniprésents dans l’histoire. Par ailleurs, le roman lève le voile sur une page méconnue de notre passé : celle des esclaves marrons (nommés cimarrons par les Espagnols) qui ont fondé leurs royaumes dans les Caraïbes et disposaient de leurs propres navires, échappant à l’autorité des Européens.

 

L’écriture.

Comme dans son précédent roman, la plume est fluide et précise, et la lecture est aisée. Pour certains mots spécifiques, un glossaire figure en fin d’ouvrage. On entre facilement dans l’histoire et on s’identifie aux personnages. Leurs motivations nous sont claires sans que le style en devienne lourd.

Mon avis.

C’est un roman de qualité qui mérite d’être lu. À la fois pédagogique et distrayant, il procurera à tous un bon moment de plaisir. C’est avec impatience que j’attend le prochain de l’auteure (qui devrait se passer dans la Chine Antique).

« L’œil du dieu serpent » sur Wattpad

« L’œil du dieu serpent » sur Scribay.

Un commentaire sur “L’œil du dieu serpent

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s