Pour un selfie avec lui

cover-1593Ceux qui me suivent savent que je n’ai pas tellement l’habitude de lire du feel good. En fait, c’est même la première fois. Mon truc c’est plutôt l’imaginaire. Mais de temps en temps, j’aime sortir de mes habitudes et essayer de nouvelles expériences littéraires. Donc pour mon premier service de presse, j’ai essayé le roman de Sam Riversag : « Pour un selfie avec lui ».

Mary et Lola sont deux jeunes amies, l’une britannique l’autre Espagnole, vivant à Londres. Mary vit avec Simon une relation satisfaisante mais monotone alors que Lola est célibataire. Tout va bien jusqu’au jour où Mary découvre Simon au lit en compagnie d’une autre femme. À partir de là, c’est la catastrophe, Simon part en laissant le chat avant de le récupérer. Simon revient, la retrompe, repart. Pendant ce temps, Lola essaie de résoudre ses problèmes en essayant de lui faire rencontrer des hommes, ou en lui tirant les cartes (la divination, elle est très forte Lola, là-dedans). Tout ça sans compter la famille : la belle-mère qui déteste Lola, ses parents qui détestent la belle-mère, la mère qui décide de s’émanciper après quarante ans de vie commune. Et c’est la que Benedict Cumberbach débarque. Pas personnellement. Mais Mary va flasher dessus et ne va plus avoir qu’une idée fixe, l’interviewer. Personnellement, je ne connaissais que pour ses prestations cinématographiques (Docteur Strange, c’est lui, Khan, c’est lui aussi). Mais outre-Manche, c’est aussi un acteur de théâtre à succès. Mary va donc créer un blog sur lui, assister à ses représentations, tenter de le rencontrer pour obtenir un selfie. Et va avoir l’idée d’une série d’articles sur lui. Sauf qu’au dernier moment, sa collègue lui fauche son concept et en tire tous les bénéfices. Mais on ne touche pas à Benedict. Et ce qu’elle n’avait pas fait pour Simon, elle va le faire pour cet acteur qui ignore jusqu’à son existence.

Vous l’aurez compris, ce roman ne se caractérise pas par son sérieux. En fait, l’histoire est complètement déjantée. Rien que les séparations/réconciliations continuelles de Mary et Simon auraient fait le bonheur de Feydeau. Mais tout est à l’avenant, le mysticisme de Lola, la tyrannie du père, la belle-mère castratrice, la collègue hypocrite, le chat qui se balade d’un logement à l’autre au gré des disputes. Et l’influençabilité extrême de Mary qui suit tous les avis qu’on lui donne, même mauvais, ou reprend Simon dès qu’il retrouve le chemin de son appartement. Le seul élément stable dans la vie de Mary, c’est Trevor, le copain d’enfance, soutien moral solide et pourvoyeur de bons conseils (dont la mise en œuvre… Enfin, c’est Mary, quoi !). Bref, vous serez entraîné à cent à l’heure dans un tourbillon d’événements qui vous ne lâchera plus jusqu’à la fin.

Mon avis

Je suis parti en terrain inconnu, mais sans a priori. Et j’ai bien aimé. C’est un premier roman, mais l’écriture est maîtrisée. L’auteure manie l’humour avec art et arrive à rendre crédible la vie rocambolesque de Mary. On s’intéresse vraiment aux aventures de Mary. L’histoire est courte et se lit d’autant plus vite qu’il nous happe littéralement dans un tourbillon. Tout s’enchaîne à cent à l’heure, sans temps mort. Et même si ce roman n’est pas parfait, il m’a procuré un agréable moment détente.

 

« Pour un selfie avec lui » sur Babelio
« Pour un selfie avec lui sur Babelio » sur Booknode
« Pour un selfie avec lui » sur Livraddict
Site auteur de « Sam Riversag »

 

PS : Benedict Cumberbatch n’est pas le seul point commun avec les Avengers. Mais pour le savoir, vous devrez aller jusqu’au bout du livre. Tout au bout. Vraiment au bout. Il y a une scène post-crédit.

Un commentaire sur “Pour un selfie avec lui

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s