Destinée manifeste

cover-3432Ce roman, premier tome de « Au nom des dieux – de l’eau et du sang » m’a été proposé par son auteur Gautier Durrieu de Madron dans le cadre d’un service de presse. À partir du résumé, je m’étais fait une tout autre idée que ce que la lecture m’a révélé. Et c’est une bonne chose puisque je n’ai cessé d’aller de surprise en surprise.

L’histoire commence de façon très simple. Nous suivons la vie de trois personnes habitant en Europe, chacune étant tour à tour le héros d’un chapitre. Au début, rien ne semble les unir. Nous avons une étudiante en archéologie, une marraine de la mafia autrichienne et un ouvrier en bâtiment. Cependant, des événements étranges se produisent auprès d’eux. Ceux-ci vont les amener à s’intéresser au paranormal ce qui va les mettre en relation avec une quatrième personne, Henry, vivant aux États-Unis. Ils sont donc partis à sa rencontre. En arrière-fond, le Brésil a entamé la conquête des Amériques et l’on suit de loin sa progression inexorable vers le nord. Les États-Unis, équipés de la plus puissante armée du monde, ne s’inquiètent pas trop outre mesure de cette avancée. Et pourtant, quand le Brésil attaque, ils s’effondrent lamentablement. En effet, le Brésil a pu s’emparer de la lance du destin qui rend ses armées invincibles. Et c’est dans un pays en proie au chaos que nos personnages, rejoints par quelques autres, apprennent leur origine et le but de leur mission : récupérer la lance du destin pour éviter que le Brésil assoie son hégémonie sur l’ensemble du monde.

Le titre  » Destinée manifeste « , fait référence à une ancienne doctrine américaine du XIXe siècle qui voulait que les États-Unis avaient pour mission divine l’expansion de la civilisation vers l’ouest.

 

Les personnages.

Les personnages sont nombreux et il n’y a pas à proprement parler de héros. Mais quelques-uns se détachent du lot.

Lucie : une Française tout juste diplômée en archéologie. Très intelligente et réfléchissant rapidement, elle prendre très vite la tête du groupe à tel point que tout le monde s’appuie sur elle quand il faut prendre une décision importante.

Soren : un Suédois ouvrier du bâtiment obligé de fuir la Suède à la suite d’une agression sur le personnel d’une société concurrente ayant racheté la sienne. Il est doué d’une force incroyable, au point d’en faire un char d’assaut vivant.

Amanda : membre de la mafia autrichienne qui monte en puissance, elle est obligée de fuir aux États-Unis pour échapper à un concurrent.

Mizuchi : jeune adolescente japonaise, fille de diplomate en poste aux États-Unis, elle se retrouve propulsée en plein chaos par l’attaque brésilienne. Incapable de rejoindre sa famille ou de fuir le pays, elle intègre notre groupe de héros.

Henry : c’est un Américain qui le premier va chercher à comprendre ces phénomènes paranormaux qui entourent certaines personnes. Il va rassembler notre groupe de héros aux États-Unis juste avant l’invasion brésilienne.

 

L’histoire.

Elle se rapporte à une histoire où les dieux interviennent dans les affaires des hommes pour régler des problèmes par l’intermédiaire d’agents humains. Toutefois, la grande originalité de ce roman est que l’on n’a pas affaire à un seul panthéon, comme c’est généralement le cas, mais à tous. Ainsi, Lucie est liée à Athéna (Grecque) alors que Soren l’est à Thor (Scandinaves) et tous les deux se lancent à la poursuite de la lance du destin (chrétienne), mais aussi chinois, japonais, hindou, Celtes, et quelques autres. Les panthéons modernes ne sont pas oubliés puisque même les dieux scientologues interviennent, leur représentant sur terre étant Tom Cruise lui-même (ou tout au moins un acteur lui ressemblant tellement qu’on n’a du mal à ne pas penser à lui). L’histoire est riche en rebondissements puisque les protagonistes évoluent dans un pays en plein chaos, incapable d’assurer sa défense face à un ennemi pour qui la vie humaine n’a aucune valeur, qui n’hésite pas à raser une ville pour éliminer tout ce qui ressemble à un obstacle. Nos personnages sont très vite découverts et poursuivis, ce qui ajoute à la fureur ambiante. Et pourtant, dans toute cette violence, l’auteur arrive à nous développer une histoire d’amour.

 

Le style.

Il s’agit d’un premier roman. Au début, on relève quelques maladresses, et après un début excellent, on peut noter un certain flottement, mais très vite le style s’affirme et passé le premier tiers, l’écriture semble parfaitement maîtrisée. On pourrait aussi noter que quelques personnages secondaires ne sont pas toujours très bien définis. Par contre, les principaux sont parfaitement restitués. Et dans l’ensemble, cela ne gêne en rien la lecture du roman.

L’auteur a choisi de faire une narration à la première personne mais en donnant à chaque chapitre un personnage principal différent. Et il n’y a en général aucun problème à identifier le personnage qui vit l’action. Cette méthode donne un point de vue perpétuellement changeant qui permet d’appréhender l’histoire de diverses façons. En effet, la narration par une personne intelligente comme Lucie est totalement différente de celle d’un bourrin tel que Soren avec un vocabulaire, des expressions ou des façons d’appréhender les événements qui n’ont rien à voir.

 

Mon avis.

Cette idée de faire intervenir tous les panthéons dans une seule histoire n’est pas nouvelle. Neil Gaiman l’a fait dans « American Gods ». Celle de faire agir des envoyés des dieux sur terre non plus. Mais mettre en scène des envoyés de tous les panthéons qui collaborent est plus original. À la lecture de la 4e de couverture, on ne se rend pas compte qu’on a affaire à une histoire de dieux (pourtant le titre est explicite). On le découvre assez tard, au premier tiers du livre.

Bien que le livre soit sérieux, il présente une forme d’humour discret qui en rend la lecture plus légère. Je me suis bien amusé par exemple, en imaginant Hadès qui creuse un trou dans la paroi des enfers pour espionner Lucifer ou le passeur du Styx qui parle avec un accent méditerranéen (ce qui est logique, le monde grec est méditerranéen). L’apparition de Tom Cruise (pardon, de Jared Wilson) aussi est un grand moment. On compte aussi des scènes tragiques comme quand Amanda découvre qu’elle a été trahie.

L’auteur manque un peu d’expérience, mais comme je l’ai signalé plus haut, son talent s’affirme au fur et à mesure de la rédaction et dans les deux derniers tiers il maîtrise son art. En revanche, il évoque bien l’état d’un pays qui se croyait invincible et se retrouve en pleine déliquescence avec son lot de héros, de traîtres, de collabos, d’opportunistes ou encore ceux qui, isolés dans la campagne profonde, se moquent de la personne qui commande à Washington à partir du moment où on leur fout la paix dans leur coin. Une évocation qui puise ses sources dans les heures noires de Vichy. D’autres sujets sont également bien abordés, comme le harcèlement dont sont victimes certaines femmes sur leur lieu de travail au point de leur rendre la vie infernale ou encore comment un geste de trop peu faire basculer une vie et t’obliger à tout quitter. Toutefois, malgré tous ces thèmes, l’histoire est un roman fantastique qui plonge ses racines dans les mythes de divers pays : grecs, scandinaves, chinois, amérindiens, etc.

Bref, une histoire intéressante et rondement menée qui … se termine en cliffhanger parce que ce n’est qu’un tome 1. J’espère que le tome 2 ne tardera pas trop.

 

Liens :

 

Fiche technique :

  • Titre : Destinée manifeste.
  • Série : Au nom des dieux – Du sang et des larmes
  • Auteur : Gautier Durrieu de Madron
  • Éditeur : autoédité
  • Date de sortie : 21 avril 2019
  • ISBN : 978-2-9568319-0-7

Un commentaire sur “Destinée manifeste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s