La pyramide du lac perdu

xcover-3534« La pyramide du lac perdu », d’Azaël Jhelil est le troisième tome des « Chroniques des secondes heures de Tanglemhor ». Il fait suite aux précédents livres « L’œuf de Tanglemhor » et « L’odyssée du Liokûmkän » dont les chroniques figurent sur ce blog. Il reprend l’histoire de nos héros en Australie, ce continent au sud de leur pays.

Personnages

La plupart des personnages sont déjà présents dans les précédents tomes. On retrouve Oriana et l’Ombre, mais aussi tous les autres membres de leur groupe d’aventurier. Quelques nouveaux s’y rajoutent :

  • Malianne : c’est la grand-mère d’Oriana. Elle est grande prêtresse du temple de Sûr-Halà à Såldsk, une des capitale de l’empire des cinq cités.
  • Le Gnome Bleu : c’est un très vieux lithomancien arrivé en Australie depuis des siècles.
  • Hatsourbahotep : c’est un mage, ancien souverain de Nyrdie et créateur de l’œuf de Tanglemhor.

L’histoire

Ce tome reprend la narration là où les précédents l’avaient laissée. Après une traversée épique de l’océan, nos aventuriers sont arrivés en Australie. Maintenant, ils doivent trouver un artefact indéterminé capable de détruire l’œuf de Tanglemhor. Ils doivent pour cela atteindre le repaire d’un mage qui régnait autrefois sur ce continent : une pyramide située au centre d’un lac perdu. Ils vont pour cela devoir s’enfoncer dans les terres glaciales et obscures de Heitrude jusqu’au pic du désespoir. C’est donc à une quête que nous invite l’auteur dans cette suite.

Mon avis

Nous retrouvons donc notre groupe d’aventuriers, dirigés par Oriana et l’Ombre, dans un voyage au sein d’une des contrées les plus inhospitalières du monde où même le climat est un ennemi. Au fin fond de son repère, une menace immémorielle, attends que quelqu’un vienne la délivrer. Mais bien qu’ils aient quitté la civilisation, Krull peut toujours les atteindre. C’est donc à de multiples dangers que nos héros vont être confrontés.

Ce voyage nous fait abandonner un temps l’empire de Krull. Ici, nulle végétation luxuriante, mais de la glace à perte de vue, un froid mordant et une obscurité permanente, sans compter les créatures hostiles. C’est un tout autre aspect du monde que nous révèle l’auteur. Un univers de froid où tout est figé, même la vie semble y avoir disparu. Au cœur de ce désert, un combat millénaire, lui aussi figé, attend sa conclusion.

L’Australie, ou plutôt le Snevlaagamøsk contribue grandement au dépaysement. Ce continent, plus exactement sa côte nord, est habité par une société matriarcale où la plupart des fonctions généralement dévolues aux hommes dans le levant sont ici prises en charge par les femmes. Elle présente un reflet inversé de notre civilisation : en Australie, les femmes dominent les hommes et ces derniers organisent des mouvements de protestation pour leur libération.

Mais plus que la géographie, ce sont les personnages que l’on découvre. De larges pans du passé de l’ombre et d’Oriana sont révélés. Le rôle du Fléau de Feen également. On comprend mieux pourquoi l’Ombre a tenu absolument à l’intégrer à leur équipe malgré le danger qu’il représente.Les relations entre les membres de l’équipe évoluent. Mharnör est mieux accepté par ses compagnons et une idylle se dessine entre Oriana et Meldäin.

Azaël Jhelil nous propose donc une histoire qui mêle aventure, sentiments, politique, réflexion, mystère. Et comme d’habitude, de nombreuses annexes sont ajoutées au roman : Les cartes tout d’abord, indispensables dans ce genre d’histoire, une histoire de l’Australie, les lexiques incluant une liste des personnages (ce qui s’avère fort utile quand on lit un tome tous les six mois), les notes de bas de pages, nombreuses qui pour la plupart ajoutent une note d’humour un brin pratchettien au texte, et même un conte : « L’histoire de Caroline » dédiée à une amie.

Le talent de conteur d’Azaël jhelil se confirme dans cette troisième partie. J’ai parcouru cette histoire d’une traite malgré une période peu propice à la concentration. Ce roman de fantasy épique m’a fait voyager dans un autre univers. Le quatrième tome est sorti, je vais le lire rapidement.

Les liens

cover-3334   xcover-3433

Fiche technique

  • Titre : La pyramide du lac perdu
  • Série : Chroniques des secondes heures de Tanglemhor, tome 3
  • Genre : Fantasy
  • Auteur : Azaël Jhelil
  • Éditeur : Autoédité
  • Date de sortie : 14 juillet 2019
  • ISBN : 978-2-491069-10-0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s