Damnatio Memoriae – Partie 1

xcover-4904Damnatio memoriae de Rosemary Wildhover est un roman que j’avais d’abord connu sous forme d’ébauche sur Scribay avant de le retrouver en epub via simplement.pro. Bien que l’histoire ne soit pas différente entre les deux versions, on remarque une très nette évolution par rapport en elle. C’est l’epub que je vais commenter ici.

L’histoire

Elle se situe dans un futur où l’homme a découvert le secret du voyage interstellaire. Il a commencé à coloniser la Galaxie. Parmi les technologies révolutionnaires, l’une d’elles permet l’hibernation d’un individu pour une durée indéterminée. Les instances judiciaires s’en sont emparées pour créer une nouvelle sanction pénale : le damnatio memoriae. Les personnes condamnées à cette peine sont endormies un temps variable, mais suffisamment long pour qu’à leur réveil leur entourage ait disparu. Le roman va s’attacher à deux personnes ayant subi le damnatio memoriae, et qui se retrouvent sur la planète Dorea après plus d’un siècle de sommeil.

Les personnages

  • Lysea Rabb : jeune femme d’à peine vingt ans. Condamnée sur Terre, elle se réveille sur Dorea, totalement perdu et surtout amnésique. Avec l’aide de son compagnon de condamnation Théo, elle va tenter de s’en sortir tout en essayant de
  • Theodoros Mykono, dit Théo : il se réveille en même temps que Lysea et tous les deux vont devenir amis. La perte de leurs repères les poussera à se mettre en couple avec Lysea Rabb sans pour autant être amants.
  • Bust Langley : ancien condamné au damnatio memoriae, mais réveillé quelques années avant Lysea et Théo. Il les prendra sous son aile pour les aider à démarrer dans leur nouvelle vie.

Le monde

L’histoire se passe dans quelques siècles. La Terre est surpeuplée et a un temps promulgué des lois très strictes concernant la reproduction. L’humanité a commencé sa colonisation de l’espace. L’action se déroule sur une des plus anciennes colonies, Dorea, une planète semi-désertique. Elle commence dans sa capitale tentaculaire Espidar et s’achève à Sinisaï une ville de province plus agréable à vivre et surtout qui abrite le spatioport qui permet de quitter la planète.

Mon avis

En grand admirateur de la série « Dark Angel », je ne pouvais qu’être attiré par une telle couverture, tout en sachant que l’histoire n’aurait rien à voir. Et c’est bien le cas. Ici, nul complot, ni humain transgéniques, mais des événements qui se situent dans un futur lointain dans l’espace.

Ce roman aborde des thèmes divers. Le premier est bien sûr, l’avenir de l’humanité dans les étoiles. L’histoire se déroule loin de la Terre, principalement sur une planète que les hommes ont colonisée avec succès malgré l’environnement défavorable. Le message qui se dégage de cette expansion est à la fois optimiste (l’humanité prospère) et pessimiste : elle reproduit partout les mêmes erreurs que sur Terre. Et de fait, Dorea ressemble fortement à notre monde avec ses réussites éclatantes et sa misère. Un autre point est bien mis en évidence dans le roman : la disparité entre les classes sociales. Espidar, capitale de Dorea, est une ville extrême. Centre culturel et économique de Dorea est un lieu de richesse extrême et de culture. Mais nos héros, appartenant à la classe sociale la plus basse, ne peuvent pas en profiter. Leur argent leur permet à peine de se nourrir et de s’habiller. Et encore, c’est parce que leur logement est pris en charge par le gouvernement. Les richesses culturelles d’Espidar ne sont pas pour eux. Damnatio memoriae aborde aussi d’autres thèmes très actuels : la difficile réinsertion des condamnés, le racisme et l’exploitation dont ils font l’objet. Et bien sûr, le plus important, celui qui découle de leur peine : le déracinement. Lysea et Théo ne sont non seulement plus sur leur planète d’origine, mais en plus ils ne sont plus dans leur époque. Lysea a dormi 125 ans et Théo 200. Tous leurs repères ont disparu, ils ne connaissent rien à la civilisation dans laquelle ils évoluent. Par exemple, à l’arrivée dans leur appartement, Théo est incapable de trouver le lit et les autres meubles. Il faut que quelqu’un leur explique comment dormir, préparer à manger ou faire leur toilette tellement les choses ont changé. À cela s’ajoutent les problèmes spécifiques liés à l’amnésie de Lysea. Comment par exemple donner sa date de naissance quand on a tout oublié ?

Tous ces obstacles qui se dressent sur la route des héros font que ceux-ci ne pourront jamais s’en sortir et conserveront leur statut de paria leur vie durant, sauf à quitter Espidar pour un endroit qui les accepte davantage.

Ces aventures sont desservies par une plume fluide, facile à lire. Le scénario est cohérent et les événements s’enchaînent naturellement. Le seul bémol que j’ai relevé dans cette histoire est que bien qu’il soit censé exister un fort racisme envers les « récents », celui-ci apparaît peu dans l’histoire. Ma plupart des gens se montre bienveillant à l’égard de nos deux héros. Un bémol bien faible, la beauté de Lysea pouvant être responsable de cette gentillesse.

C’est donc un roman, vous l’avez compris, que j’ai aimé. J’avais beaucoup apprécié la version Scribay. La version epub a gommé une grande partie des défauts que j’y avais noté. La fin laisse présager une suite prochaine que je lirai dès qu’elle sera disponible.

Liens

Fiche technique

  • Titre : Damnatio memoriae – partie 1

  • Série : Damnatio memoriae

  • Genre : Science-fiction

  • Auteur : Rosemary Wildhover

  • Éditeur : Autoedité

  • Date de sortie : Inconnue

  • ISBN : 979-8-614277-58-1

3 commentaires sur “Damnatio Memoriae – Partie 1

  1. Merci beaucoup Laurent pour cette chronique ô combien satisfaisante ! Il y a probablement encore des choses à améliorer, mais j’ai suivi tes conseils sur Scribay pour la réécriture (une bonne partie) et je suis assez satisfaite du résultat !

    Pour ce qui est de la seconde partie, cependant, elle n’est pas terminée et disponible uniquement sur Wattpad pour le moment sous forme de brouillon, mais elle devrait être de la même longueur et j’ai déjà une idée de la fin.

    Merci encore ! :D

    J'aime

    1. Bonjour,
      Il ne faut pas s’inquiéter, on trouve toujours des choses à améliorer. Même les plus grands auteurs modifient souvent leur roman entre deux éditions successives.
      Je n’ai pas réussi à trouver un lien de vente du livre, ni une date de parution. C’est pour bientôt?
      Laurent.

      Aimé par 1 personne

      1. Je l’ai prévu pour les alentours de décembre, je pense. J’ai les réécritures de Désia 2 et 3 pour le moment, qui me prennent beaucoup de temps, mais comme Damnatio est terminé, je ferais une revue générale avant la publication, je pense que ce sera d’ici la fin de l’année. :)

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s